Terminale ST2S et le projet de la Fondation Pfizer

par Madame Baudron.


La Fondation Pfizer, spécialiste du bien-être des adolescents, a lancé en octobre dernier un appel à projet afin de permettre aux lycéens de travailler sur la prévention des différents risques auxquels ils sont confrontés. 15 établissements ont été sélectionnés dans huit académies différentes, dont le lycée Marie Curie de Vire.

Nous avons donc constitué un groupe d’élèves volontaires pour travailler sur ce projet en terminale ST2S.

Dans un premier temps, les élèves ont réfléchi à la notion de santé en général puis à la manière dont ils vivent (ou ont vécu) la prévention.

Dans un second temps, trois thématiques ont été proposées par la Fondation : « Vivre son corps  » « Aimer, être aimé » et « Dormir  ». Les élèves ont choisi de travailler sur la première puis ont réalisé un scénario de film de prévention sur ce sujet.

L’acceptation du corps et de ses changements est en effet un enjeu crucial de la période adolescente. C’est un sujet souvent abordé dans les campagnes de prévention. Cependant, les messages de prévention abordent surtout les maladies mentales liées à l’image du corps (boulimie, anorexie...) et ces pathologies ne concernent qu’une minorité d’adolescents.

En revanche, peu de messages sont centrés sur le « bien vivre son corps » alors qu’une majorité d’adolescents éprouvent des complexes sur une ou plusieurs parties de leur corps (sans pour autant en faire une obsession). [D’après une étude de l’INSEE, 57% des adolescents entre 15 et 18 ans ont des complexes par rapport à une partie de leur corps [1]].

C’est cette question que nous avons souhaité soulever en interpellant les adolescents sur la subjectivité du rapport à leur corps, et montrer que quelque soient les normes sociales, les adolescents éprouveront toujours des complexes. En d’autres termes, leur faire prendre du recul sur leur propre image et les conduire à accepter leurs petits (ou grands) complexes.

Nous avons donc rendu le scenario début avril et nous avons été présélectionné parmi les 15 lycées en jeu. Tous les scénarios sont consultables sur le site internet de la Fondation :


Trois scénarios seront primés : le coup de cœur des ados (les adolescents votent actuellement pour le scénario qu’ils préfèrent), le coup de cœur des adultes et le coup de coeur des jurys (scenario gagnant).

Une conférence de presse sera organisée début juin à Paris pour présenter ces trois scénarios et le premier pourra tourner son film de prévention avec une équipe de professionnels.

Nous aurons les résultats des votes le 11 mai prochain.

C.Baudron, Enseignante en Sciences Médico-Sociales.

Notes

[1Économie et statistique N° 393-394, INSEE 2006 – Jeunes : les stigmatisations de l’apparence – Olivier Gallad : http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/es393-394i.pdf }