Les TST2S visitent 4 villes portuaires

par Madame Baudron.

Janvier 2017.

Les deux classes de terminale ST2S se sont échappées du lycée pendant trois jours pour visiter 4 villes portuaires de France :Bordeaux, Rochefort, la Rochelle et Nantes.

Le mardi 17 janvier, nous sommes arrivés au musée de l’Assurance-Maladie près de Bordeaux.

Celui-ci retrace son histoire ainsi que l’évolution de la prise en charge de la maladie de l’Antiquité à nos jours. A l’intérieur était reconstitué un bureau d’une caisse primaire d’assurance maladie avec le matériel de l’époque et des archives.

L’après-midi nous nous sommes rendus au musée de l’Aquitaine, visiter l’exposition permanente sur la place de Bordeaux dans le commerce atlantique et particulièrement la traite des nègres (avec près de 500 expéditions de traite organisées entre 1672 et 1837, soit 12 % de la traite française).

Nous avons aussi visité l’exposition temporaire sur l’Ile de Tromelin « l’Ile des esclavesoubliés ». Tromelin est une petite Ile corallienne longue de 1,7km sur laquelle s’est naufragé en 1761, un navire négrier français (« L’Utile »), faisant 88 noyés et 210 rescapés. Les membres de l’équipage ont construit une embarcation de fortune au boutde deux mois et sont repartis sans les esclaves. Ces derniers seront abandonnés sur l’Ile déserte pendant 15 ans. 8 survivants seront retrouvés, dont un enfant.

Sur l’Île des esclaves oubliés, des traces de vie sociale ont été retrouvées.

Le mercredi 18 janvier nous sommes allés visiter l’école de la médecine navale de Rochefort,première école de ce type au monde. Elle est restée telle qu’elle était au milieu du 19esiècle. On a pu observer les collections d’anatomie humaine (crânes, fœtus, système veineux, squelettes …) avec curiosité et aussi la grande bibliothèque.

Grande bibliothèque du musée de Rochefort

L’après-midi nous sommes allés au musée de la Rochelle ; nous avons commencé notre visite par la partie ethnologie. Nous avons vu 5500 pièces originaires d’Afrique, d’Asie pacifique, et des Amériques. Ces objets avaient initialement pour objectif de témoigner de la vie dans les colonies et des pratiques des autres cultures. Ensuite, nous avons pu visiter le domaine des sciences naturelles (Zoologie) Les collections zoologiques du musée de la Rochelle rassemblent environ 43 000 spécimen provenant de toutes les régions du monde.

Pour finir, le jeudi 19 janvier, nous avons terminé notre parcours à Nantes, premier port négrier français (plus de 1800 expéditions recensées au départ de Nantes, soit plus de 550 000 personnes déportées).

Nous avons tout d’abord visité quelques salles du château portant sur la traite des Noirs.

Une salle a retenu notre attention car elle représentait l’intérieur d’un négrier : elle était tout en bois et contenait des maquettes de négriers comme la « Marie-Séraphique », ainsi que des armes pour dissuader les esclaves de fuir.

Maquette d’un négrier.

Nous avons aussi retenu les grands portraits représentant un couple blanc de l’époque avec les éléments rappelant la traite négrière et le commerce triangulaire (café, sucre, perroquet qui représentait l’exotisme).

Enfin, nous avons terminé avec le Mémorial de l’abolition de l’esclavage ; tout au long du chemin, des noms de bateaux étaient marqués sur le sol ; ce sont des bateaux négriers, partis du port de Nantes. Au sous-sol, étaient exposés les grandes dates de l’abolition de l’esclavage et de nombreuses citations en toutes langues pour rappeler les droits de l’Homme et la lutte acharnée pour abolir l’esclavage.

Mémorial de l’abolition de l’esclavage, Nantes